top of page

Des présences invisibles chez soi ?

Ne fais pas de rituel de dégagement !


Il y a quelques jours, Virginie m'appelle pour que je l'aide à traverser et comprendre une expérience troublante. Je vous retranscris sommairement car je trouve cet exemple instructif :


Virginie : - allo steph ? j'ai besoin de toi, j'aimerai parler avec toi de certaines choses qui m'arrivent du côté ressenti d'entités et autres...

sentir des présences chez soi

Moi : - ah oui? je t'écoute


- voilà, je me couche le soir et je sens des présences près de moi, et mon mari les ressens aussi. J'ai aussi la sensation qu'on me touche, qu'on passe à côté de moi. Je fais des rêves aussi très perturbants car effrayants et très réalistes. Ca me fait vraiment flipper ! D'autant que j'ai toujours eu peur du noir mais là c'est vraiment handicapant, ça me dépasse totalement !

J'ai demandé à des copines et elles aussi ressentent des trucs dans ma maison et surtout dans la chambre de ma fille. D'ailleurs la petite s'agite à des moments précis, ça me trouble beaucoup. Je ne sais pas quoi faire.


-  Quand l'invisible prend le dessus chez toi qui est censé être ton refuge ça peut être terrorisant.  Je ne suis pas pour invoquer un rituel de "dégagement" sans comprendre ce qu'il se passe.


La première chose à entendre est que chaque entité qui se manifeste ainsi à toi à un "rapport" avec toi. Il y a une vibration commune quelque part. C'est pour ça que je vois les rencontres d'entités comme des opportunités de découverte de soi.

 

-  Oui je comprends, tout n'est pas tout noir ou tout blanc, négatif ou positif, tout a une raison d'être. Ca me parle.


-  Dans ton cas j'ai l'impression que tu as besoin de retrouver ta gouvernance. Si je lis entre les lignes de ton discours, tu demandes à tout le monde autour de toi la validation de tes ressentis et ce que tu dois en faire. Tu donnes l'impression d'être perdue et je pense que c'est le cas d'une manière plus générale dans ta vie. Cet épisode avec les entités en est le reflet. Es-tu d'accord avec cette description de ton état d'être ? Valides tu la sensation d'avoir perdu ta boussole ?


Virginie : - oui effectivement, j'ai traversé une période difficile de dépression avec mon compagnon et même si je prenais le relais je me sentais un peu perdue. C'est compliqué...


Moi : - Ta perte de repères a joué sur ta confiance en toi, en tes décisions et en tes ressentis. Ton intuition est ta boussole, si tu la remets en question elle se dérègle. Fais confiance en ta capacité à mener la barque seule.

Tu ES la patronne, reprends les rênes.


Virginie : - On a tellement l'habitude de tout faire à deux que je me  sens vite seule sans lui. Ce que tu me dis me rassure, je me sens déjà mieux.


Moi : - Pour gérer l'immédiat je te propose deux possibilités mais tu peux peut-être en trouver d'autres :

 Soit tu peux aller à la rencontre de ces entités pour voir ce qu'elles font là et ce qu'elles peuvent t'apprendre, ou toi ce que tu peux faire pour elles par exemple. Etablir un contact direct mais tu mènes la danse.


Ou tu peux directement les envoyer paître fermement car après tout c'est ton espace, et tu peux décider de qui y entre ou sort.

Dans les deux cas c'est d'être convaincue que tu décides pour toi, tu connais tes limites et tu les affiches clairement. 




Virginie : - Ok ça me va, je te tiens au courant.



Quelques jours plus tard... je reçois ce texto :

 


Ces éléments ont permis à Virginie de retrouver sa sérénité. Et nous allons prochainement réaliser une séance pour aller plus profondément mettre au jour cette tendance à ne pas se faire confiance.


Une rencontre avec une entité ne doit nécessairement laissé place à la panique. C'est une rencontre comme une autre au final et avec de la communication tout se résout !


Si tu veux réserver ta séance pour mieux gérer tes perceptions, c'est par ici :


Si tu as des questions ou tu souhaite réagir à ce post, écris moi un commentaire !

47 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page